Gratin (de restes…ssshut !)

photo 3

 

 

 

 

 

 

Je viens de me relire…ce que je ne fais pas souvent à vrai dire, dans cet article « Tarte salée aux legumes et nouvelle orientation », et c’est une expérience assez marrante. Car je me reconnais encore très bien (encore heureux !) et je suis d’accord avec moi ! Vous me direz, c’est normal ! Eh bien oui, c’est normal, mais c’est tout de même assez troublant de lire ce que l’on a écrit noir sur blanc qqs mois auparavant et être toujours fondamentalement en accord avec ce qui est écrit. Ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas continué à nourrir ma réflexion, mais toujours dans le même sens. C’est à dire en épurant de plus en plus ma consommation de viande, et même de poissons, pour aller vers de plus en plus de qualité. De l’allégé au quotidien et du plaisir festif et occasionnel. Quand je dis de l’allégé, je parle surtout de salades, soupes ou autres plats de légumes.

A ce propos je viens de lire un super livre :

OKINAWA du DR Jean-Paul Curtay.

photo-5

C’est à la portée de tout le monde, on peut se sentir mieux très vite en intégrant néanmoins chaque nouveau conseil à son rythme. Inutile de vous dire que même en étant déjà bien avancée sur le chemin du mieux-être, je ne remplis pas toutes les recommandations qu’il donne. C’est extrêmement long et « laborieux » (serais-je tentée de dire) de sortir d’un schéma de pensée pour entrer dans un nouveau, même si c’est pour notre bien. On a très facilement tendance à baisser les bras, à remettre a demain. Mais dans son livre, il ne nous force pas, il indique à quel point lui aussi a mis du temps à intégrer tous les préceptes qu’il nous transmet.  C’est d’ailleurs une des clé qu’il nous donne : La clé N10 page 257 (ma préférée) « soyez indulgent avec vous-même ».

Et en attendant de lire le livre, vous pouvez vous rendre sur le site de l’auteur ici où il parle de la nutrithérapie.

En fait, je me dis qu’au moins je ne pourrais pas dire que « je ne savais pas ». Les principes sont connus, ils sont là, ils sont à portée de main, à nous et notre libre-arbitre de savoir si nous voulons les utiliser…ou pas ! Finalement c’est la recherche d’information qui est la plus longue et paradoxalement on est bombardés d’informations donc il s’agit de faire le tri, arbitrer en permanence.

En attendant, et pour alléger un peu mes propos du jour, voilà ma petite recette pour famille pressée et maman concernée !!

Imaginons que vous ayez un petit reste de Vegetable Curry et aussi comble de coïncidence un reste de brown rice. Et si vous n’en n’avez pas, rien ne vous empêche d’en faire cuire un peu…

Ingrédients

– 1 bol de vegetable curry
– 1 petit saladier de riz complet
– 1 poignée d’amandes
– 1 poignée de noix
– 1 poignée de noix de cajoux (je les ai mises entières, mais on peut choisir de les piler grossièrement)
– Autres graines si vous en avez envie
– 1 bon morceau de féta
– Quelques feuilles de basilic hachées (ou coriandre, au moment de servir)

Recette

On ne peut plus simple ! Préchauffer le four à 180 Degrés C.

Mélanger le Curry de légumes avec le riz brun/complet, et mettre dans un plat à gratin. Parsemer des différentes noix et graines, herbes ciselées et féta. Si besoin (si le curry n’avait pas assez de sauce) on peut rajouter un peu de crème d’avoine ou de crème de coco pour rendre le gratin plus moelleux.

photo 2

Enfourner environ 20-25 minutes.

photo 5

Repas pour un soir les parents sortaient…mais on aurait bien aimé manger avec eux !!

Reconfortant !!

 

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Diner sans viande, Plat principal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Gratin (de restes…ssshut !)

  1. Ping : Gratin (de restes…ssshut !) | Singapour Les Blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 5 =