D7 of my CVC : « Gratin » Brown rice-zucchini-parsley

photo 2As you’ve probably noticed … of course, it’s obvious … this blog is my « real » life.

I’m not cooking because I want to fulfill my blog, but I’m cooking and I post on my blog.

I’m not taking pictures of only good looking dishes because they look nice, but because they taste good and we have been enjoying them.

First I was a cook, and a great food lover.

Then I got into organic food because for me it’s an evidence. Nature has gifted us with wonderful products that are available for us, and in most cases they don’t need anything to grow naturally apart from a good soil, sun and water. It’s only because some wanted to be more productive that they added pesticides and fertilizers….and sorry for that but I don’t believe it’s to give food to everyone. I believe in agro-ecology and training for people to harvest their lands on a humain scale and not on an industrial scale. But still, some people have a strongest influence and reflexion on that than me, I think for example about Pierre Rabhi. What I can do here, is to give you good recipes and help you to introduce organic, healthy and tasty food in your lives.

Then I understood better the implications of eating organic and reducing consumption of meat and fish and balancing with eating more vegetal products, for that the « Mediterranean diet » is absolutely perfect for me.

Finally, I’m experiencing a Vegan challenge, getting rid of any kind of animal products for a period of 40 Days, and believe me or not, it’s a real challenge. Real vegan people are admirable people. Temptations are very very strong and you have to be extremely convinced and have a really heavy personality to manage this (of course it’s even a little harder when you have to cook not vegan for the rest of the family). I really love this challenge and enjoy every moments of this period but I know I will give an end to this. But still it’s a moment for me to enjoy what as been given to us in terms of vegetal, and it’s tremendously rich and not boring at all. It’s a perfect moment for me to have a deep reflexion on what we are doing with our Earth and it’s also a way to « react » at my very very small level and to say it’s not possible to carry on this way.

As a consumer I have a great role to play, saying no to a way of life and a way of consuming. Some of us are getting more and more aware about it, preventing ourself from buying some products we don’t believe anymore into is a way of acting in that sense. Of course, it will not stop the all process, but it can make sense to some people around us and spread over…let’s hope for a good futur for our children and add something to their lives instead of taking all from them without thinking for their future on Earth.

Any small act is important and if for one meal you can do something it will have a repercussion, because you’ll feel so much better that you’ll certainly want to carry on and on and attract some people on your path. Now let’s go back to recipes. And as I said it’s real life, so today I’m cooking my left over brown-wild-red rice to prepare a nice « gratin » oven-baked dish.

Ingredients

– a good leftover of brown rice
– 2 small zucchinis or 1 large
– 100 gr of black pitted Kalamata olives
– 1/2 bunch of Italian parsley chopped (or fresh basil)

– to cover, I pan-fried some cherries tomatoes with olive oil and provence herbs : Yummy !!

Recipe

Place the rice in a large bowl. Roughly chop the black olives, and the parsley. photo 2Grate the zucchini with the large face. Mix together and pour some olive oil. photo 1Place in your dish and in the oven to heat for 15 minutes 200 degrees C. In the meantime, heat a pan with some olive oil and place some cherry tomatoes to heat for 3 minutes, stir well and pour some provence herbs on top. Serve hot.photo 3

Comme vous l’avez certainement remarqué…en même temps, c’est assez évident, ca se voit non?…ce blog c’est ma « vraie » vie.
Je ne cuisine pas juste parce que je cherche à remplir ce blog, mais je cuisine et je poste des recettes sur ce blog. Je ne prends pas juste des photos de beaux plats pour leur look, mais parce qu’ils sont bons et que nous les avons appréciés.
J’ai commencé par être une cuisinière et une vraie gourmande.
Puis je me suis intéressée aux produits issus de l’agriculture biologique parce que cela me semble une telle évidence. La Nature nous a doté de merveilleux produits qui sont à notre disposition, et dans la plupart des cas n’ont pas besoin de quoi que ce soit pour pousser à part un bon sol, du soleil et de l’eau. C’est seulement parce que certains ont voulu produire plus (intensivement) qu’ils ont ajouté des pesticides et des engrais…et désolée mais je ne crois pas à la théorie selon laquelle c’est pour nourrir tout le monde…
Je crois en l’agro-écologie et la formation des gens pour cultiver leurs terres à une échelle humaine et non pas industrielle. Mais sur ces sujets certaines personnes ont une bien plus grande et belle réflexion et influence que moi, je pense par exemple à Pierre Rabhi. Ce que je peux faire ici c’est vous donner de bonnes recettes et vous aider à introduire de la nourriture bio, saine et gouteuse dans vos vies.
Puis je me suis penchée encore plus sur la question et j’ai mieux compris les implications entre la consommation bio et la réduction de la consommation de viandes et de poissons compensée par l’introduction de plus produits végétaux, en cela le « régime Méditerranéen » est parfait pour moi.
Et enfin, j’expérimente ce Challenge Vegan en supprimant toute source alimentaire de produits animaux durant une période de 40 jours, et croyez moi…ou pas, c’est un véritable challenge. Les tentations sont très très fortes et vous devez être parfaitement convaincus et avoir une personnalité super forte pour réussir celà (je reconnais que c’est peut être encore plus difficile lorsque l’on doit cuisiner pour le reste de la famille…qui n’est pas encore devenue totalement vegan elle !!).
J’adore ce challenge et j’en savoure chaque instant mais je sais que j’y mettrai un terme. C’est un moment où je prends le temps de me réjouir de ce qui nous a été donné dans le monde végétal qui est extrèmement riche et pas ennuyeux du tout. C’est aussi un moment parfait pour avoir une réflexion plus profonde sur ce que nous faisons à notre planète et un moyen de « réagir » ou d’agir à mon tout tout petit niveau contre cela et dire à quel point je pense qu’il n’est pas possible de continuer ainsi. En tant que consommateur, j’ai un grand rôle à jouer, en refusant un certain mode de vie et une façon de consommer. Certains d’entre nous sont en train de prendre conscience de cela de plus en plus, et en se retenant d’acheter certains produits auxquels nous ne croyons plus c’est une façon d’agir dans ce sens. Bien entendu, cela n’arrêtera pas le processus, mais cela peut raisonner autour de nous et se répandre…gardons espoir pour un futur heureux pour nos enfants en leur léguant une terre digne de celle dont nous avons hérité sans leur retirer tout espoir et surtout en pensant à eux. Chaque petit acte à son importance et si ce n’est même que pour 1 seul repas, cela aura toujours une répercussion car vous vous sentirez tellement mieux ensuite que vous aurez envie de recommencer et vous entrainerez certainement d’autres personnes sur votre chemin.
Maintenant revenons à nos recettes. Comme je l’ai dit, ce blog est ma vraie vie et donc aujourd’hui je cuisine mon reste de riz rouge-sauvage-brun et je le transforme en un délicieux gratin vegan.
Ingrédients
– un bon reste de riz brun
– 2 petites courgettes ou 1 grande
– 100 gr d’olives noires de Kalamata dénoyautées
– 1/2 bouquet de persil émincé (ou de basilic frais)
– Pour couvrir, j’ai fait sauter des petites tomates cerises dans de l’huile d’olive et des herbes de provence : Miam !!
Recette
Mettre le riz cuit dans un grand saladier. Emincer grossièrement les olives noires et le persil plat de préférence. Râper la (ou les) courgette avec la grille large. Bien mélanger le tout et ajouter un peu d’huile d’olive pour donner du fondant et de l’onctuosité (sinon ce serait trop sec). Mettre dans votre (ou vos) plats à gratin et enfourner pour environ 15 minutes à 200 degrés. Place in your dish and in the oven to heat for 15 minutes. Pendant ce temps là, faire sauter les tomates cerises dans une poêle bien chaude avec un peu d’huile d’olive durant 3 minutes, bien mélanger et parsemer d’herbes de provence. Servir chaud.

photo 1Plus de restes !! No more left overs !!

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Diner sans viande, Plat principal, Vegan. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 9 =