D32 of my CVC : Looks like meat…but it’s not


photo 1I said I would post everyday…and the day is not finished yet (even if it’s already late here in Singapore). But I must say, as I thought it would be, it’s very challenging to post everyday, and it might even be a little bit more in the next days. But let’s see. Anyway, my challenge is very encouraging and I receive a lot of nice signs from you in the real life (I mean, not only from my web visitors).

By the way, another challenge into the challenge, is not to look at the statistics. So I’ve no idea on how many of you are following me. I know you are everyday more and last time I looked (a few weeks ago), the stats were increasing a lot !! So that’s great, but I didn’t want to focus on this, I certainly didn’t make this challenge for this purpose at all, but I’m definitely quite happy if more people show an interest on what I am doing and the message I’m sending.

A good part of the vegan food can be these small « patties » we easily find in all organic shops in France…far less in Singapore. I can remember my first steps in these shops and trying these patties, looking like hamburgers (the meat part) but you just have to quickly pan them to reheat them. They can be with curry taste, mushrooms, different cereals…in the processed ones, they often choose 2 cereals : millet + boulgour or sarrasin + boulgour… and at that time I wouldn’t imagine to prepare them homemade.

Times have changed and I’ve now realized that nearly every industrialized and transformed product can be homemade, this is how I make a lot of economies while eating only organic by the way.photo 4

These patties are a good example of that : as long as you understand how easy and different it can be if you make them by yourself you will soon stop to buy them from shops. It’s so simple to prepare and really nourishing and fulfilling when you are hungry. You can also store them in your fridge for a few days (still no more than 3-4) because there is no eggs or products that can damage quickly. The procedure is simple and basically you can mix whatever you have available around you.

You need a base to stick, « a sticky base » : this day I choose to put rolled oats and instant oats + some spoons of buckwheat flour. Just pour some water on this and let it smooth for a moment to swell on the side. The sticky base could also be made with cooked potatoes or sweet potatoes, but you will have to add some flour of your choice to help it sticking. You could also use the association legumes-cereales to increase the input of vegetal proteins, or why not add some tempeh or tofu to the preparation.

In your food processor, you place the veggies you have around, I would rather choose only 1 or 2 not to make an non-tasty big mix : carrots + broccolis ; leeks + potatoes or only one like mushrooms.

Today I had a beautiful chard and 2 nice betroots raw.photo 2photo 1

I just mixed them in the food processor with some garlic, Italian parsley, and seasoned with Piment d’Espelette, salt, pepper, and some other spices like cumin for example. To give it more texture you can also add a spoon of almond/cashew butter and a spoon of olive oil.photo 3

Then you mix it together with the previous preparation. Test your preparation and the seasoning (if it’s good raw, it will be good when cooked).photo 4And make some nice patties (I used 2 spoons) that you place on your oven pastry pan with some olive oil and in your preheated oven 180 Degrees C for 10 minutes on both sides. photo 3Serve as a hamburger or just with a green salad and why not with some Umeboshi paste.photo 2

J’avais dit que j’allais poster tous les jours…et la journée n’est pas encore finie (même s’il est déjà tard à Singapour). Mais je dois dire, comme je le pensais au début, que poster tous les jours est un vrai challenge en soi, et cela ne va pas s’arranger dans les prochains jours. Mais on verra bien comment je m’en sors. Quoiqu’il en soit, je reçois de plus en plus de témoignages dans la vraie vie, pas uniquement de mes visiteurs Web et je dois dire que c’est très stimulant et encourageant.
A propos, un autre challenge dans le challenge, mais là seuls les bloggueurs comprendront, je me suis promis de ne pas regarder les statistiques. Donc je n’ai aucune idée du nombre de visiteurs qui me suivent. Je sais que vous êtes tous les jours plus nombreux et la dernière fois que j’avais jeté un oeil, les statistiques étaient en forte croissance !! Donc c’est très chouette, mais je n’ai pas fait ce « CVC » pour cela et je ne voulais pas le transformer dans ma tête en une course aux stats, même si je suis ravie de savoir votre intérêt grandissant pour ce que je fais et surtout pour le message que je transmets.
Une bonne part de la nourriture vegan peut être aussi composée de ces genre de « steaks » ou galettes végétariennes que l’on trouve très facilement dans les magasins bio en France, beaucoup moins ici à Singapour. Je me souviens très bien de mes premiers pas dans les magasins bio, et c’est une des premières choses que j’avais essayé à l’époque. En effet, je ne savais pas très bien quoi acheter, il me paraissait plus facile d’acheter ces galettes à poêler qu’un gros paquet de céréales dont je n’aurais su que faire. Il y en a au curry, aux champignons, à différentes céréales, les industriels sont très créatifs, ils choisissent souvent 2 céréales (probablement pour nous donner encore plus envie) millet+boulgour ou sarrasin+boulgour… et à cette époque je n’aurais jamais imaginé les préparer moi-même.
Les temps ont changé et j’ai maintenant intégré à quel point tous les produits industrialisés et transformés peuvent être fait maison, et c’est d’ailleurs une excellente façon de réaliser des économies substantielles tout en ne consommant que du « bio ».
Ces galettes sont un bon exemple de cela : à partir du moment où vous comprenez comment ca fonctionne vous arrêtez de les acheter toutes prêtes. C’est tellement facile à préparer et si nourrissant lorsque vous avez bien faim ! Et très économique d’ailleurs. Autre avantage, vous pourrez les conserver très facilement au frais car il n’y a pas vraiment d’ingrédient « fragile » comme des oeufs (bon pas plus que 3-4 jours qd même je dirais). La préparation est très simple et en gros vous allez mixer ce que vous avez de disponible sous la main.
Vous avez besoin d’une base « collante » : j’ai choisi de mettre des flocons d’avoine toastés et des flocons instantanés avec un peu de farine de sarrasin. Ajouter juste un peu d’eau à ce mélange de façon à obtenir une pate épaisse et laisser gonfler de coté. Cette base collante pourrait aussi être réalisée avec des pommes de terre ou des patates douces auxquelles vous ajouterez un peu de farine de votre choix pour les aider à s’amalgamer. Vous pourrez aussi ajouter des légumineuses pour accentuer l’accord céréales-légumineuses (riz-lentilles par exemple) et avoir un excellent apport en protéines végétales, ou pourquoi pas ajouter un peu de tempeh ou de tofu.
Dans le bol de votre robot mixeur, placez les légumes dont vous disposez; je pense que 2 différents maximum c’est bien pour ne pas vous retrouver avec un mélange trop « bizarre » : carottes + broccolis; poireaux + pommes de terre ou juste 1 comme des champignons.
Aujourd’hui j’avais des blettes magnifiques et 2 belles betteraves crues. Je les ai juste mixés ensemble dans le robot avec un peu d’ail, du persil plat et assaisonné de piment d’Espelette, sel, poivre et de quelques épices comme du cumin par exemple. Pour donner plus de texture vous pouvez aussi ajouter une cuillère de beurre d’amande ou de cajou et un peu d’huile d’olive. Goutez votre mélange, s’il est bon et bien assaisonné cru, il ne pourra pas être mauvais une fois cuit !
Puis vous mixez ensemble avec la précédente préparation (je l’ai fait au robot mélangeur car c’était entre temps devenu un peu trop compact). Mettre sur votre plaque à pâtisserie sur une surface non adhésive (j’ai utilisé 2 cuillères car le mélange était trop collant pour être façonné à la main) avec un peu d’huile d’olive et enfourner à four chaud 180 Degrés C 20 minutes en retournant à mi-cuisson.
Servir en sandwich façon hamburger ou juste accompagné d’une salade verte et pourquoi pas un peu de pâte d’Umeboshi.photo 4

Regressif !! Regressive !!

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Diner sans viande, Faire soi-meme, Lunch box, Vegan. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × trois =