Et la santé dans tout ça ? What about Health ? J14

photo (1)Translation is coming soon … sorry for my English readers !

Alors reprenons… vous vous souvenez ce post sur les priorités…bref, ma semaine passée ne s’est absolument pas déroulée comme je l’aurai voulu mais a été ponctuée d’impondérables (sic), de joies (retrouvailles avec mon fiston…), soirées entre amis, de sorties, bref, les priorités se sont imposées d’elles-mêmes… mais j’ai continué mon chemin, mes petites photos et je vais tout vous présenter, no worries ! J’avais commencé à écrire cet article il y a 8 jours, voici donc la fin. Dans un premier temps, je vais poster mes articles en Français, j’ajouterai la traduction très vite, pardon pour ceux qui me suivent uniquement en anglais…

Eh bien figurez-vous que je viens enfin de prendre le temps de lire en quoi consiste cette « fameuse » Cure Cabot … enfin, fameuse si vous êtes (comme moi) de fervents lecteurs de Marie Chioca, sinon vous n’en n’aurez peut être jamais entendu parler. EEEEhhhh bien figurez-vous que mon petit Challenge de Carême, suivi pour la 3e année (oui, j’étais restée dans mon coin il y a 3 ans…) me fait plus que fortement penser à cette fameuse Cure Cabot… Je vous invite à aller lire tous les articles de Marie Chioca sur le sujet, qui sont super bien documentés (3 looonnnngs articles) et bien entendu à vous procurer le livre de S. Cabot si vous voulez creuser encore plus sur le sujet.

En fait les 4 semaines du milieu correspondent à mes 40 jours de Carême (voir 46 en comptant les Dimanches)…. Vegan. Pour les 2 premières et les 2 dernières semaines de la cure Cabot (du nom du médecin qui l’a mise au point Sandra Cabot), on ajoute un peu de poisson, de poulet et d’oeufs…et on a le compte.

Quels sont les effets sur notre métabolisme ? Eh bien : notre foie se régénère !! C’est quand même drôle … c’est ex-act-te-ment l’effet ressenti lorsque je poursuis ce Carême : je me sens régénérée. En ce qui me concerne il y a aussi une dimension également spirituelle à cela, vous l’aurez compris… mais se contenter d’une dimension physiologique c’est déjà énorme n’est-ce pas ? Qui ne souhaiterait pas se sentir en pleine forme, rempli d’énergie au réveil … et tout le jour sans avoir l’impression qu’une sieste serait notre seul salut pour terminer la journée.

Il y a encore une autre dimension pour moi à poursuivre ce chemin, c’est la dimension « militante » avec des gros guillemêts car je n’en n’ai pas l’âme, et même si je l’avoue je suis bien trop gourmande et bien incapable de me convertir pleinement au veganisme pour « toute la vie », ce petit moment de parenthèse pendant lequel je reconnais que nous ne prenons pas suffisamment soin de tout ce qui est à notre disposition, voir pire, nous exploitons à outrance les ressources et les animaux en faisant parfois, il faut bien le reconnaitre…un peu n’importe quoi (élevages intensifs, hormones, ogm et j’en passe).

Je veux par cet acte, montrer à quel point nous pouvons être nous aussi ACTEURS, en REFUSANT d’être de simple consommateurs et en devenant des êtres humains capables de choisir une autre voie et pourquoi pas de montrer que cela est possible, pour un temps, une semaine, 40 jours, ou une vie. Et que notre simple (et petite) participation, ou plutôt « refus » de participation à ce système global peut avoir un petit rôle d’exemple (vous vous souvenez, la belle leçon sur la part de Colibri à l’initiative de Pierre RABHI). Non ce n’est pas si dur, non ce n’est pas si contraignant, et oui au contraire c’est réjouissant de se sentir « faire quelque chose » et oui c’est aussi très réjouissant de se sentir en pleine forme et plein-e de vie. Je suis presque plus heureuse de cuisiner durant cette période de « restrictions », cela me rends positive et créative.

Et pour faire écho à une soirée cette semaine, je dirais que cela me fait me sentir libre, car libérée du « dictact » des industriels et revenue à un sorte de liberté d’alimentation presque « originelle », du plus simple qui soit disponible, sans artifices, sans transformation par l’homme, juste dans la reconnaissance de sa mise à notre disposition et c’est déjà énorme.

Vous me suivez ??

Pas de recette aujourd’hui, nourrissons nous parfois aussi de reflexions, qu’en pensez-vous ?photo (1)

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 11 =