Les croquants du Tarn

…Pour Miss A. qui se reconnaîtra.

Trois cuissons, trois résultats !!

1 seul convient (à peu près) au climat de Singapour

Vous voulez la recette ?? La voilà:

50 gr de noisettes entières avec la peau
50 gr d’amandes entières avec la peau
250 gr de sucre en poudre blanc…ou roux !! suivant vos réserves
2 blancs d’oeufs
60 gr de farine tamisée

Faire griller au four (ou a la poêle, mais je préfère au four) les noisettes et les amandes et les concasser grossièrement.

Les mélanger au sucre en poudre. Ajouter les 2 blancs d’oeufs et la farine tamisée.

Pour m’amuser un peu, j’ai voulu voir quels seraient les différences de résultats suivant la chaleur du four :

La première plaque a donc cuit à 200°C pendant 10 minutes…C’était d’ailleurs la recette de départ qui donne en France ces délicieux croquants que l’on trouve dans le Tarn (entre autre…).

On obtient alors ça :

Mais c’était sans compter sur le taux d’humidité qui a vite fait (en 1 heure) de transformer ces croquants…en plus très croquants. Pour Val si tu me lis et s’ils ne sont pas déjà à la poubelle, tu peux les recycler en les mettant au four; ils redeviendront très croustillants.

2ème fournée qui donne ça :Et ce sont justement ceux qui ont le mieux résisté au climat d’ici :

Commencer à les enfourner 5 bonnes minutes à 170-180°C (ils vont gonfler) et monter à 200°C pour encore environ 5 minutes, ils vont durcir.

Pendant que j’y étais, j’ai essayé une troisième formule : Enfournés à 190°C et monter à 220°C. Voilà ce que l’on obtient :

Faites comme moi, amusez-vous !!

Suite aux commentaires de miss B, notez bien de disposer la pâte sur un papier anti-adhésif…et d’attendre le complêt refroidissement avant de décoller les biscuits.

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans Gouters. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les croquants du Tarn

  1. Emma Biz dit :

    Alors de mon côté, première fournée ratée car comme il n’y a pas de beurre dans la préparation, ça a accroché à max.
    Deuxième fournée un peu mieux mais four un peu trop fort.
    Troisième parfaite, 180°C puis 200°C !
    On s’est régalé….

    • Aurore dit :

      C’est cool ! Je vois que je ne suis pas la seule à m’amuser.
      Ceci dit, j’aurais du préciser qu’il faut absolument mettre un papier anti-adhésif… Et aussi attendre que les gâteaux aient bien refroidis avant de les décoller. Désolée, je vais tâcher d’être encore plus précise !! Mais je suis contente qu’au final tu ais eu une fournée concluante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 5 =